Accueil » L’intelligence artificielle et ses répercussions sur le SEO

L’intelligence artificielle et ses répercussions sur le SEO

intelligence-artificielle-repercussions-seo

Les nouvelles technologies ont d’importantes répercussions sur le secteur du référencement naturel. Qu’elles sont-elles et comment les appréhender afin d’optimiser son contenu ?

En plein boom, le marché de l’intelligence artificielle devrait représenter jusqu’à 60 milliards de dollars d’ici à 2025. Une nouvelle vague qui s’apprête à déferler sur le secteur des nouvelles technologies apportant avec elle son lot de nouvelle opportunités. Bien évidemment, le secteur du référencement naturel ne sera pas épargné et de nombreux changements sont à prévoir dans les mois à venir. Amélioration des algorithmes, nouvelles méthodes de recherche, études statistiques et arrivées de nouvelles technologies à la pointe (chatbots), le monde du web s’apprête à entrer dans une toute nouvelle ère.

L’IA et ses répercussions sur le SEO

L’intelligence artificielle et ses répercussions sur le SEO

À ce jour, les petites entreprises semblent être les moins bien armées afin de faire face à tous ces bouleversements. Heureusement, il existe un bon nombre de solutions visant à assurer une transition entre « l’ancien monde », celui de la recherche écrite, classique, au monde qui nous attend. Entre recherches vocales, interaction entre l’humain et l’intelligence artificielle, développement du machine learning et autres innovations digitales, votre vision et votre stratégie de référencement s’apprête à connaître de grands bouleversements. Voyons donc ensemble, comment bien travailler notre SEO afin que ce dernier intègre les codes du futur et plus précisément, ceux de l’intelligence artificielle.

Mais au fait, qu’est-ce que l’IA ?

Tout d’abord, il convient ici de définir ce qu’est l’intelligence artificielle. 

Dans l’imaginaire collectif, ce thème renvoie tout de suite à des image tout droit sorties d’un film de science-fiction, dans lesquelles des robots et autres machines peuvent agir et penser sans que l’humain n’ait à faire quoi que ce soit. 

Dans l’idée, l’IA, c’est un peu ça…

Enfin presque. Dans notre cas, nous allons surtout évoquer utiliser ce thème afin de définir ce qui entoure la recherche vocale, la discussion instantanée via chatbots ou encore la génération instantanée de contenu (météo, bourse) ainsi que l’automatisation de recherches et résultats. Outre l’arrivée de ces nouvelles fonctionnalités, l’intelligence artificielle permet une meilleure expérience utilisateur en proposant un contenu adapté et efficace i’ un utilisateur, dans le cas d’une recherche effectuée sur le net.

Le rôle du machine learning (apprentissage automatique)

Afin de se développer et proposer une expérience optimale, l’algorithme de l’intelligence artificielle a besoin d’apprendre, de se nourrir. C’est donc ici même qu’entre en jeu, le machine learning, un thème assez barbare, qui pourrait faire peur. Heureusement, l’explication n’est pas vraiment très compliquée. Dans les faits, le machine learning renvoie directement à la partie de l’intelligence artificielle permettant à nos machines, connectées par exemple, d’apprendre de manière tout à fait autonome, sans l’aide d’un programme quelconque. 

Dans l’idée, le machine learning permet à votre console/machine de se nourrir d’informations dans le but de résoudre un problème d’elle même, de prendre un peu d’avance, d’anticiper. Calculs de statistiques, mise en place de modèle, l’intelligence artificielle se développe sous nos yeux, au grand bonheur des industriels pour qui les journées ne seraient décidément pas les mêmes sans ces nouvelles technologies. 

exemple :

Afin de mieux présenter ce qu’est le machine learning, nous pouvons prendre l’exemple de Google RankBrain, dont nous allons discuter un peu plus bas. L’algorithme de Google apprend sans cesse, étudie et décortique les contenus afin de classer ceux qui sont de meilleures qualité. Ce seront d’ailleurs ces sites que vous serez amené à consulter.

À ce titre, il convient de travailler son contenu de la meilleure des façons, en proposant une hiérarchie claire, une optimisation à tous les niveaux et surtout, en variant son champs lexical car c’est bien sur ce point que l’IA Google va désormais vous juger.

L’heure du bombardement d’un seul et unique mot clé est bel et bien terminée.

Optimiser son contenu grâce à l’Intelligence Artificielle

Comme expliqué ci-dessus, le référencement naturel a cette géniale tendance à constamment évoluer. C’est d’ailleurs ce qui rend ce secteur si passionnant ! Le monde évolue, notre façon de travailler avec. Ainsi, il faut se donner du temps afin de rester au fait des nouveautés, au risque de se retrouver quelque peu largué, d’autant que depuis peu, Google a cette drôle de manie de vouloir tout bouleverser, la preuve avec Google RankBrain, l’outil qui change très clairement la donne.

RankBrain, l’outil qui change la donne

Ce n’est un secret pour personne, Google s’est donné pour mission de nous offrir un contenu taillé spécialement pour nos neurones. Afin de ne pas nous faire lire n’importe quoi, l’algorithme RankBrain a ainsi été développé. Mis en place dès 2015, cet algo IA est devenu l’objet de vos convoitises, si vous souhaitez devenir le roi ou la reine du référencement naturel. En effet, c’est lui qui permet à Google de mieux comprendre les recherches que nous pouvons effectuer, qu’elles soient faites par téléphone ou ordinateur. 

Analysées, étudiées, ces recherches sont ensuite mises en rapport avec les contenus les plus pertinents que Google a étudié au préalable. Pour cela, RankBrain se base notamment sur le champ sémantique, une manière pour lui de faire le lien entre le sens de notre recherche et les mots utilisés dans le cadre de la création de contenu, l’idée étant de proposer au lecteur, une expérience complète. Il convient donc de travailler son contenu avec un vocabulaire riche et varié tout en oubliant pas d’en produire de manière constante et récurrente, afin d’établir une véritable image de marque.

Exemple :

Votre champs lexical doit être riche mais surtout cohérent. Dans le cadre d’un article sur le football, divers mots ressortent, tels que « football, saison, club, ligue 1, championnat, supporteurs, stade ». Basé vous également sur une expression qui vous servira de socle, comme le nom de votre équipe, « Paris Saint-Germain ». C’est à partir de là que vous pourrez dérouler et séduire Google par votre connaissance sur le sujet.

Optimiser son contenu pour les recherches vocales

intelligence-artificielle-repercussions-seo

Autre point à prendre en compte pour celles et ceux qui souhaitent travailler en amont leur référencement naturel : la flemme des gens. En effet, dans les années à venir, la recherche écrite sera remplacée par la recherche vocale. Petit exemple, de plus en plus de personnes peuvent être vues dans la rue, en train de parler à leur téléphone. Si ces dernières n’effectuent pas forcément une recherche sur les moteurs, elles peuvent enregistrer un message vocal via WhatsApp ou Messenger. Parler va plus vite, parler est bien plus pratique.

Le constat est donc simple. C’est donc vers cela qu’il va falloir se tourner… Une idée partagée par les grandes entreprises spécialisées dans la tech, ces dernières proposant de plus en plus d’assistants vocaux, conscientes de l’intérêt du domaine et surtout, des opportunités que la recherche vocale représente. D’ailleurs, Andrew Ng, Chief Scientist pour Baidu (et non Comscore) affirmait en 2014, que 50% des recherches s’effectueront à l’oral d’ici à 2020.  Aujourd’hui, nous pouvons aisément affirmer qu’il avait vu juste. Un chiffre important, qui devrait vous faire comprendre à quel point le sujet est très sérieux. Il serait donc naïf de ne pas se concentrer sur ce point.  Résultat, il va falloir revoir sa façon de réfléchir et surtout, vous mettre à la place non pas d’un lecteur, mais d’une personne effectuant une recherche à l’aide de sa voix et donc, d’optimiser votre contenu en conséquence.

Exemple :

Afin d’optimiser un contenu en fonction des nouvelles méthodes de recherches, il convient de creuser un peu. Dans le cadre d’une recherche vocale, une excellente solution existe. Facile à mettre en place, il vous êtes tout à fait possible de vous pencher sur une F.A.Q. Votre foire aux questions, ultra-complète et surtout, pensée en fonction des recherches vocales effectuées précédemment, vous permettra ainsi de directement toucher vos cibles.

Dans le cas d’une recherche effectuée au travers un assistant vocal, l’IA va avoir tendance à privilégier les contenus à forte valeur ajoutée, d’une longueur d’au minimum, 2.300 mots.

Position zéro, votre objectif principal

Après avoir optimisé votre contenu pour « Bowling Paris« , il va donc falloir réfléchir à la façon de bien travailler votre contenu pour “Siri, peux-tu me trouver un bon bowling à Paris à moins de 10 euros ?”.

Votre objectif ? La position zéro, celle qui sera absolument tout en haut de votre page de recherche. Vous l’aurez compris, la recherche vocale ne correspond pas encore à tous types de recherches. Résultat, si votre site ou votre business est spécialisé dans le local, pensez à bien travailler votre référencement naturel et à proposer toujours plus de précisions, qu’elles soient géographiques, tarifaires ou autres, ce qui permettra aux moteurs de recherches de comprendre toutes les spécificités de votre service.

Conclusion :

Vous l’aurez compris, la technologie pousse les rédacteurs et les référenceurs à se tourner vers de nouvelles manières de faire. La facilité, c’est terminée. Aujourd’hui, l’optimisation se doit d’être totale. Ainsi, outre les règles classiques du SEO (Mot clé, URL, photographies, meta etc), il convient d’enrichir votre contenu en diversifiant votre champs lexical. N’oubliez pas non plus de travailler la partie vocale, qui, à l’avenir représentera le gros des recherches.

Autant s’y mettre tout de suite !

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *