Accueil » Qualité vs quantité : quelle stratégie pour un freelance ?

Qualité vs quantité : quelle stratégie pour un freelance ?

qualite-quantite-strategie-freelance

Produire en quantité ou produire moins mais de manière plus qualitative ? Le débat qualité vs quantité ne cesse de faire rage, notamment chez les freelance.

En effet, pour de nombreuses personnes, la qualité prime sur la quantité alors que pour d’autres, c’est bien l’inverse. 

Mais alors, comment se décider ?

C’est très simple, puisqu’il suffit de lire la suite de cet article.

Pour débuter, sachez que je vais simplement vous présenter ma vision de la chose et non pas une vérité générique, chacun est donc libre de se faire son propre avis. Toutefois, je souhaitais vous donner quelques éléments de réponse.

Ainsi, à mes yeux, la réponse est simple, il faut privilégier la quantité à la qualité, surtout lorsque nous parlons publications sur réseaux sociaux.

Qualité vs quantité, le dilemme du créateur de contenu

La quantité passe par la mise en place d’un planning

Le perfectionnisme empêche de nombreuses personnes d’avancer. Combien de fois ai-je souhaité proposer des visuels, des posts, des photos… Avant de me dire que tout cela ne plairait pas pour la simple et bonne raison que je ne trouvais pas mon contenu « parfait » ?

L’idée ici est donc de faire les choses, simplement.

Pour ce faire, forcez-vous à créer un planning de créations, peu importe lesquelles d’ailleurs. Post de blog, post Instagram, post LinkedIn ou autre plateforme, l’objectif est de donner un plan à suivre et ce, par tous les moyen. 

Challengez-vous, motivez vous à poster le plus possible. 

Dans mon esprit, j’essaie de publier sur toutes mes plateformes, cinq jours par semaine. 2 à 3 posts sur Instagram, 2 à 3 posts sur LinkedIn et Behance, 2 postes de blog par semaine… Chacun son rythme. (Update : j’ai un peu trop de travail pour suivre ce planning)

N’en faites pas trop non plus, car votre contenu doit rester lisible, compréhensible et de qualité – produire beaucoup ne veux pas dire produire n’importe quoi.

La qualité du contenu reste subjective

Second point que j’aimerais souligner, celui de la subjectivité.

La qualité est subjective, il faut laisser votre audience décider ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. 

Votre contenu ne plaît à personne ? Revoyez sa forme, n’hésitez pas à retravailler, effectuer de petits tests, quelques changements ici et là avant de trouver ce qui plaît à tout le monde. 

La suite ? Ne pas se reposer sur ses lauriers ! En effet, ce n’est pas parce que vous marchez bien que vous ne pouvez pas marcher mieux. Continuez donc à rechercher, à creuser ici et là en vous inspirant des meilleurs, afin de proposer un contenu ultime qui, s’il ne vous satisfait pas forcément visuellement, saura satisfaire votre audience, vos fans et vos prospects… Car c’est bien la finalité, générer du lead, du clic.

Produire, au service de l’apprentissage

Enfin, dernier point et le plus important à mes yeux, l’apprentissage continu. En effet, lorsque se pose la question de la qualité et de la quantité, certains vont avoir tendance à penser que si nous ne savons pas faire, il ne sert à rien de produire, car le résultat sera mauvais.

Ces gens-là ont totalement raison.

Toutefois, ils omettent un détail, un détail qui change absolument tout. 

Le fait de produire en continu signifie que nous apprenons, nous devenons plus prolifique, nous faisons attention à certains détails sur lesquels nous travaillons un peu plus sérieusement, nous faisons évoluer notre style en nous inspirant des plus grands, en apprenant sur l’industrie et le secteur dans lequel nous évoluons.

Plus nous produisons, plus nous apprenons et c’est bien là l’essentiel.

Résultat, les chiffres vont être sans équivoque puisque nous entrons dès lors dans un cercle vicieux, qui n’a finalement de vicieux, que le nom. Nous produisons de plus en plus de contenu qualitatif, qui attire de plus en plus de curieux, ce qui nous pousse à nous challenger et à élever toujours plus le niveau. 

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *