Accueil » RankBrain : le machine learning de Google, décortiqué

RankBrain : le machine learning de Google, décortiqué

rankbrain-machine-learning

Google a développé RankBrain, un système de Machine Learning à prendre en compte dans le cadre de votre stratégie digitale.

Il y a quelques semaines, j’évoquais la façon dont les nouvelles technologies ont et vont continuer à bouleverser le monde du référencement naturel. Nouveaux algorithmes, nouvelles méthodes de recherche, nouvelles méthodes de consommation de contenu… Il devient primordial de proposer un contenu complet et optimisé afin de positionner votre marque comme étant la seule et unique référence vers qui Google et les internautes vont devoir se tourner. C’est d’ailleurs ici qu’entre en jeu, RankBrain !

RankBrain, l’outil signé Google :

RankBrain, la technologie à séduire

Mis en place ès 2015 par Greg Corrado, cet algorithme que nous pouvons également qualifier de programme d’intelligence artificielle est devenu l’un des acteurs majeurs du référencement naturel. Centré sur le machine learning, le monde du SEO ne cesse de regarder cet algorithme, se demandant bien quels genres de surprises celui-ci pourrait nous réserver… D’autant qu’il existe encore quelques petites parts d’ombre concernant son futur. 

En effet, certains se demandent s’il est réellement possible d’utiliser cette technologie afin d’améliorer son référencement naturel. D’autres enfin, se demandent si ce dernier sera en mesure de dépasser le lien et le contenu en ce qui concerne les critères de référencement.

via GIPHY

Dans les faits, RankBrain est un algorithme qui se base sur deux principes très simples, le machine learning et le deep learning. L’idée ici, est de permettre à Google de proposer à ses utilisateurs les résultats les plus pertinents en fonction de ce qu’ils ou elles ont pu rechercher. Une intelligence artificielle qui ne cesse d’apprendre et qui fonctionne en pilote automatique, analysant les informations dont elle dispose avant d’en faire un lien direct et précis avec les données espérées par l’utilisateur.

Machine Learning vs Deep Learning

Cette technologie va de pair avec le deep learning, là encore une technologie centrée sur l’apprentissage et l’intelligence artificielle. Se basant sur le concept du cerveau humain, le deep learning repose sur un système complexe de neurones artificiels. La machine apprend ainsi d’elle-même à reconnaître une image, une voix. Ces neurones artificiels vont ainsi effectuer une analyse complète de ce qu’ils ont devant les yeux, analyse qui servira ensuite à la seconde couche de neurones. 

Dans les faits, l’algorithme Google va simplement analyser les recherches effectuées, décrypter ce sur quoi les internautes vont cliquer, le temps passé sur les pages, les taux de rebond, de revient et autres métriques… Afin de définir que les le meilleur contenu pour telle ou telle recherche. L’idée ici est donc de remettre la pertinence du résultat au centre des valeurs de Google. Dès sa création, en 1998, la mission de la firme était de classer l’information mondiale et de proposer aux utilisateurs une manière de la consulter le plus facilement possible. Ici, RankBrain répond à cette problématique en offrant la possibilité de tomber sur un contenu pertinent, se permettant d’ailleurs de dépasser le stade du keyword, puisque le plus important aux yeux de l’algorithme semble être la sémantique.

Un exemple concret :

Nos amis du blog Smartkeywords ont eu l’excellente idée de nous montrer à quel point Google peut être intelligent. Ainsi, dans le cas ou une personne va chercher « apple » et l’autre, « Apple », les résultats ne seront pas forcément les mêmes. RankBrain va étudier les clics effectués par les utilisateurs sur chaque requête et sera en mesure de proposer à l’avenir, des résultats précis en fonction de ce qui a été recherché et lu auparavant. Ainsi, en tapant « apple », un Américain va probablement souhaiter en apprendre plus sur la pomme granny alors qu’en tapant « Apple », vous tomberez très probablement sur les produits de la firme de Cupertino !

RankBrain, un vrai plus pour le SEO

Les répercussions (intention de recherche)

Aujourd’hui, RankBrain n’est pas une fin en soi, mais bien un outil permettant de mieux travailler à son référencement naturel. En revanche, il convient de faire avec ! Aujourd’hui, l’important semble ainsi être la pertinence de votre page et du champs sémantique utilisé plus qu’un mot-clé en lui-même. Google souhaite proposer un site, une page, un contenu qui saura répondre aux attentes de l’utilisateur et qui lui permettra de facilement naviguer à travers vos pages en cas de besoin d’autres informations.

L’importance de l’UX (User Experience)

De fait, il faut ouvrir votre mode d’écriture ou de référencement. Si le mot-clé reste primordial, pensez optimisation, spécialisation, partage d’une information ciblée et précise. RankBrain saura reconnaître votre stratégie longue traîne et donc, votre expertise. Si le mot-clé reste primordial, pensez optimisation, spécialisation, partage d’une information ciblée et précise. Votre contenu doit devenir une véritable référence, celle vers laquelle le lecteur sait qu’il pourra se tourner et trouver une information pertinente. En effet, les CTR jouent désormais un rôle relativement important et le moteur de recherches utilisera la moindre des données pour vous faire avancer, ou reculer. 

Comment améliorer ses CTR ? (Click Through Rate)

Afin d’optimiser ses CTR, il faut penser marketing.

En effet, les titres vont être le premier point vers lequel les prospects vont se tourner, optimisez les ! N’hésitez pas à utiliser des termes lourds, des chiffres, faîtes valoir votre position de numéro un sur votre secteur. Autre chose à prendre en compte, l’optimisation des rich snippet. N’hésitez donc pas à ajouter un Breadcrumbs, ajoutez également vos observations clients (étoiles, notes) donnant couleur et confiance ! Enfin, il faudra prendre en comptes les « entités », à savoir l’utilisation de co-occurence, des synonymes etc… Vous l’aurez compris, il faut du contenu riche et varié !

Bien entendu, veillez à ne pas trop en faire, restez lisible, clair. L’idée n’est pas de blinder et décliner votre requête ou mot-clé des milliers de fois, mais bien de proposer un contenu apportant une valeur ajoutée, en rapport avec votre centre de spécialisation. Si vous tenez un restaurant et que vous souhaitez écrire un post SEO sur l’évolution du machine learning chez les constructeurs de voitures autonomes, il y a de grandes chances pour que vous ne passiez absolument pas pour l’autorité vers qui se tourner. Au contraire même !

Exemple :

Dans le cadre d’un article portant sur le Paris Saint-Germain, explorer ce que le français vous offre de meilleur. Les mots « football, club, ligue 1, classement, match, sport, parc des princes, ligue des champions, coupe d’Europe, supporteurs, stade » et autres références au monde du football et au PSG en lui-même seront très appréciées. 

Un outil de type SEMrush peut d’ailleurs s’avérer être relativement utile dans notre cas.

Résultat : optimisez tout ça ! 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *