meilleur correcteur ortographique

Les 10 meilleurs logiciels de correction automatique de contenu

Écrire est une chose. Bien écrire en est une autre. En effet, il n’y a rien de plus énervants que des textes, du contenu mal travaillé, bourré de fautes d’orthographe. Naturellement, un oubli, une erreur, une coquille… Tout cela arrive et personne ne vous en voudra. En revanche, si vos équipes ne prennent pas le temps de se relire et de corriger les dizaines de fautes du brouillon, les choses deviennent automatiquement, beaucoup plus problématique. Heureusement, il existe plusieurs correcteurs automatiques de contenu. Gratuits, payants, je vous propose ma liste des meilleurs outils pour éviter les fautes inutiles.

Antidote

antidote

C’est l’outil qui sont utilisés afin de corriger nos textes (à vrai dire, c’est l’un des deux outils qu’on utilise le plus). 

Antidote, c’est un véritable couteau Suisse. En plus de prendre en charge plusieurs langues, il corrige vos fautes et vous propose même des synonymes pour éviter les répétitions et enrichir votre champ lexical (parfait pour le SEO).

Très simple à utiliser, rapide à mettre en place, il s’utilise via un logiciel à télécharger sur le site officiel. Antidote existe également en version webapp. Un outil payant, qui coûte environ 70 euros à l’année. 

LanguageTool

languagetool

LanguageTool, c’est une extension Google Chrome. Celle-ci s’installe en deux ou trois clics et s’apparente au parfait complément à d’autres outils, comme Antidote voire Merci-app.

Activez l’application, écrivez sur votre Google Doc, votre Word ou encore votre Open office et même le back office WordPress et laissez la magie opérer.

En effet, LanguageTool corrige tous vos textes, peu importe le support sur lequel il se trouve. Gros plus : c’est un outil totalement gratuit. Seul inconvénient, certaines formules soulignées sont correctes grammaticalement. À vous de juger donc.

Bon à savoir

Je vous recommande de le coupler à Antidote. Les deux ensemble vous permettent de corriger 99.99% des fautes.

Grammarly

grammarly

Grammarly, vous en avez probablement déjà entendu parler, via des publicités à la télévision. Il s’agit d’un outil d’aide à la rédaction qui est en fait, directement alimenté par une intelligence artificielle. Celle-ci s’occupe de vous corriger les erreurs de grammaire, d’orthographe, de syntaxe ou encore de style.

L’avantage de Grammarly est que, comme tous les autres outils, vous pouvez l’utiliser pour à peu près tous les types de rédaction : articles de blog, message pour vos réseaux sociaux ou encore emails !

À l’heure où sont rédigées ces lignes, Grammarly existe sous la forme d’une webapp ainsi que sous la forme d’une extension web à installer directement sur votre browser. Un outil qui existe en version gratuite ou en version payante (deux plans, un à 12 euros et l’autre à 15 euros par mois).

Bon Patron

bon patron

Comparativement avec les autres noms des entreprises / outils cités ci-dessus, Bon Patron apparaît comme une entrée de gamme. L’outil est simple, rapide et permet de corriger pas mal de ses fautes. Pour autant, il n’est clairement pas le plus puissant ni même le plus efficace. Si vous l’utilisez, couplez le à une autre solution gratuite.

Merci-app

merci app

C’est peut-être l’un des tout premiers outils de correction automatique que j’ai pu utiliser. Merci-app, c’est une solution française, développée par Arthur Ollier, le cofondateur de Datananas. 

Gratuite, fonctionnant sous la forme d’une webapp ou d’une extension, Datatanas vous permet de tout corriger, en un rien de temps. Si j’ai changé, de logiciel entre-temps, c’est tout simplement parce que j’appréciais davantage le périmètre fonctionnel d’Antidote (qui, vous l’aurez compris), reste l’outil numéro un à mes yeux.

Scribens

scribens

Scribens, c’est un peu le même mode de fonctionnement que Bon Patron. Si vous en utilisez-un, faites une repasse sur le second. C’est un peu plus chronophage, mais ça vous permet d’éviter de partir sur la publication d’un texte qui a encore 30 ou 40% de ses fautes. Les deux couplés font bien le job, même si une dernière relecture s’impose.

Google Doc

google doc

Google Doc, c’est un outil que j’utilise au quotidien afin d’écrire mon contenu. L’avantage de cet outil, est qu’il vous souligne directement le mot ou la phrase qui n’ont pas de sens. En quelques clics, vous pouvez donc être sûr que votre contenu est un peu plus propre.

Vous pouvez ensuite passer votre article de blog, votre email ou votre message à publier sur les réseaux sociaux, directement dans Antidote ou LanguageTool et vous obtenez un texte qui, du point de vue orthographe, est vraiment propre. Un vrai gain de temps.

WhiteSmoke

whitesmoke

WhiteSmoke est un outil qui n’est pas des plus connus en France. Comme Grammarly, ce dernier se base sur l’intelligence artificielle afin d’offrir aux rédacteurs, des corrections rapides sur : 

  • La gramme ;
  • L’ortographe ;
  • La ponctuation.

Plutôt complet, l’outil permet également d’avoir un accès rapide à quelques suggestions, voire à un service de traduction instantanée. L’outil dispose également de son propre vérificateur de plagiat, pour vous assurer de ne pas publier du contenu dupliqué. 

WhiteSmoke existe sous la forme d’une webapp ainsi que d’un logiciel classique. Un outil à découvrir dans sa version gratuite, mais qui vous coûtera 10 euros par mois dans sa version premium – business. Une belle affaire.

Bon à savoir

WhiteSmoke n’est accessible que pour le contenu anglophone.

Hemingway

hemingway

Hemingway, c’est plus qu’un auteur, c’est aussi un cocktail et un correcteur orthographique. Sacré monsieur. 

Cet outil analyse vos textes et vous propose une analyse poussée sur plusieurs thématiques, comme : 

  • Des phrases trop longues ou trop complexes ;
  • Des phrases au format passif ;
  • L’utilisation poussée d’adverbes et autres erreurs courantes.

Ce correcteur orthographique vous propose ensuite une sélection d’idées et de modifications à apporter. Élément différenciant, Hemingway vous propose un score de lisibilité du texte. Un outil à tester gratuitement, mais qui, dans sa version complète, coûte 19.99 euros.

Cordial

cordial

Cordial, c’est un outil que j’ai testé, mais que je n’ai jamais vraiment utilisé. L’interface est plutôt simple à comprendre, l’outil est rapide à utiliser. Je le place au même niveau que Bon Patron ou que Scribens. Des outils qui permettent de corriger les fautes les plus grossières, mais qui doivent être couplées avec des correcteurs de contenu plus performants. Un outil proposé à 119 euros, pour une utilisation à vie.

Laisser un commentaire