redaction fiche produit optimisee

Faire de ses fiches produits, un argument de vente décisif

Vous souhaitez lancer un e-commerce ? Vous envisagez d’optimiser votre boutique en ligne ? Vous recherchez des pistes d’amélioration afin d’optimiser vos ventes ? La première des choses à faire est de se concentrer sur la rédaction de ses fiches produits.

En effet, en étant pas ou peu optimisées, ces fiches produits n’apporteront aucune valeur au prospect qui devrait rapidement passer son chemin. Mais comment faire pour que ces descriptions soient optimisées et donnent envie de vendre ? Je vous explique tout, dans la suite de cet article.

C’est parti !

L’importance d’une bonne fiche produit

vendre avec ses fiches produit

Que vous gériez votre boutique en ligne, que vous soyez un content manager ou un rédacteur web indépendant, vous n’êtes pas sans savoir qu’un site bien pensé, alliant marketing et SEO est plus efficace qu’un site qui fait “coquille vide”. Pour bien vendre, de travailler ses fiches produits et les descriptions qui vont avec.

En effet, une description produit bien pensée, bien travaillée et bien rédigée permet : 

  • D’accompagner le client pour l’aider à comprendre les caractéristiques principales (et essentielles) du produit sur lequel il se renseigne ;
  • De marquer la différence avec la concurrence. Plutôt que de tous écrire la même chose, essayez de sortir du lot en proposant des arguments de vente auxquels les autres n’ont pas pensé ;
  • De renforcer la confiance portée par le prospect à votre égard. En détaillant le produit, en lui expliquant ce à quoi il doit s’attendre, le prospect n’aura pas de mauvaises surprises ;
  • D’augmenter le taux de conversion. Une fiche produit bien rédigée, donne envie de cliquer et donc, de potentiellement acheter. 

La description produit est une partie absolument essentielle de la stratégie d’un site e-commerce. Sans optimiser cet aspect-là, les résultats ne seront jamais à la hauteur des attentes.

Quelques statistiques sur l’impact d’une bonne description produit

Afin d’appuyer le propos, voici quelques chiffres obtenus à la suite d’études et recherches par de grandes entreprises spécialisées dans le secteur : 

  • Selon une étude d’E-consultancy, une description de produit bien rédigée peut augmenter les ventes jusqu’à 30 %.
  • Hubspot a constaté que 90 % des consommateurs trouvent le contenu personnalisé utile dans le processus de décision.
  • Une étude de Visionet a montré que l’utilisation de descriptions de produits incluant des avantages pour les clients plutôt que de simples caractéristiques permettait d’augmenter les conversions jusqu’à 20 %.

Ces statistiques démontrent une chose : optimiser ses fiches et ses descriptions produits permet d’optimiser le taux de conversion de 20 à 30%. Un chiffre haut, qui démontre l’impact que les mots peuvent avoir. Naturellement, d’autres facteurs entrent en jeu (qualité su site internet, avis clients, le prix proposé). Mais forcé de constater que votre réflexion peut avoir un impact sur votre chiffre d’affaires. 

Comment écrire une bonne fiche produit ?

comment faire une description produit qui vent

Mais concrètement, quels sont les éléments à prendre en compte pour rédiger une fiche produit pertinente, qui converti ? Voici les principaux éléments à prendre en compte : 

  1. La recherche sur le public cible 
  2. Une description courte, brève et concise
  3. Une description plus longue, qui entre dans le détail
  4. L’ensemble des informations essentielles (taille, poids, délais de livraison, prix)
  5. Des visuels
  6. Avoir un call-to-action visible
  7. Des avis clients
  8. Analysez le parcours utilisateur

1. Effectuer des recherches sur son public cible

En B2C, connaître son marché et son audience est primordial. En effet, vous ne pouvez pas vendre tout et n’importe sur votre boutique. Si vous vous spécialisez sur un segment, par exemple le chocolat végan ou les cosmétiques d’origine française et naturelle, ne proposez pas des produits qui n’ont rien à avoir.

Cela serait contre-productif puisque votre audience pourrait alors rencontrer énormément de difficultés à vous cerner. Elle pourrait même prendre la décision de vous quitter pour une boutique plus proche de ce qu’elle attend.

Ainsi, renseignez-vous sur les habitudes de vos clients, sur leurs envies et répondez le plus précisément possible, à leurs besoins.

Posez-vous les bonnes questions : 

– Qui est votre audience ?
– À qui votre produit s’adresse-t-il ?
– Pourquoi une personne devrait-elle s’intéresser à vos produits ?
– Pourquoi ce produit est-il meilleur que celui proposé la concurrence ? Quel est votre élément de différenciation ?

2. Une description courte, brève et concise

description-courte

De manière générale, une fiche produit est divisée en deux parties : 

  • La description courte ;
  • La description longue.

La description courte se trouve, le plus souvent, sur la droite de l’écran, à côté d’une image du produit (ou en dessous). Celle-ci permet d’entrer dans le vif du sujet. Il faut qu’elle soit brève, concise et vendeuse. C’est là tout l’art du copywriting.

Cette description courte doit permettre d’en apprendre davantage sur les caractéristiques du produit, en quelques lignes seulement… Avant d’aller plus loin. Ce sont ces quelques lignes qui peuvent pousser un prospect à passer à l’action.

Privilégiez un ton informel, percutant, voire drôle. Donnez envie aux prospects en les invitant au voyage, sans pour autant sur-vendre.

Quelques exemples rapides

  • “Rappelant les plus belles heures de l’été, cette glace citron-ananas ne manquera pas de combler les palets les plus compliqués”
  • “Sans solution face aux problèmes de peau ? Cette crème XXX, c’est l’allié auquel vous ne vous attendiez plus. Douce, légère et parfumée, elle est recommandée par les plus grands dermatologues !”
  • “Adoptez un style sobre et léger, avec cette chemise en coton 100% recyclée. Une pièce dédiée aux hommes qui aiment bien s’habiller, tout en prenant le temps de sauver la planète”.

3. Restez simples à lire

Votre fiche descriptive, votre page produit… Tout cela doit rester simple et agréable à lire. Trois à quatre phrases, une liste sous forme de bullet point et un accès rapide aux informations essentielles, voilà ce à quoi le client s’attend, notamment sur mobile ou l’effet doit être immédiat.

4. Une description plus longue, qui entre dans le détail

description longue

La description longue est moins vendeuse. Elle est beaucoup plus explicative. Elle est souvent divisée en plusieurs parties et permet d’en apprendre sur la composition du produit, les différentes méthodes d’utilisation, d’application, les éventuelles recommandations d’usage et interdiction. En bref, on retrouve dans cette description produit, absolument toutes les informations essentielles, mais qui ne sont pas forcément les plus vendeuses.

N’hésitez pas à utiliser un ton plus informel. L’objectif avec cette longue description n’est pas de vendre, mais de donner au futur acheteur, toutes les informations dont il a besoin au sujet du produit : répondez à toutes les questions qu’il ne vous a pas encore posées.

5. L’ensemble des informations essentielles (taille, poids, délais de livraison, prix)

Une bonne fiche produit est une fiche descriptive dans laquelle le vendeur ne passe à côté de rien. Qu’il s’agisse de la taille, du poids du produit, des délais de livraison, du prix, du choix des couleurs, des différentes méthodes de paiement… Le prospect doit avoir en main, absolument toutes les informations concernant ce qu’il recherche.

6. Travailler ses visuels

Pensez à optimiser vos visuels. N’hésitez pas à faire de jolies photos, à en incorporer plusieurs afin de voir le produit sous tous ses angles, ajoutez également (si vous le pouvez), des vidéos.

7. Avoir un call-to-action visible

call to action

Avant-dernier point concernant votre page, pensez à ajouter un ou plusieurs call-to-action. Ces boutons permettront aux visiteurs de facilement cliquer et enregistrer le produit directement dans leur panier, qu’ils pourront ensuite valider pour arriver à la page paiement.

8. Analysez le parcours utilisateur

Analysez les KPIs classiques, comme le taux de conversion, le taux d’abandon de panier, le taux de retour, le taux de demande d’assistance etc… 

Si vos ventes ne décollent pas, ce n’est pas qu’une question de contenu ou de SEO. Cela peut également être dû à un problème de disposition. 

Je vous conseille d’utiliser certains outils, comme Hotjar, qui sont des heatmap. Vous comprendrez rapidement les éléments de blocage pour votre audience.

Attention. Utiliser ce type de produit n’est pas forcément des plus RPGD.

Les 3 points à retenir sur la rédaction d’une fiche produit pertinente :

– Rédiger une fiche produit est un argument de vente de poids pour votre e-commerce. Ne négligez aucun aspect de vos deux descriptions (courtes et longues).

– L’un des clés de la réussite, en e-commerce, c’est le visuel. Prenez de belles photos de vos objets en vente, de belles vidéos et créez un véritable storytelling autour de votre marque.

– Le call-to-action doit être visible et attirer l’oeil du prospect. En étant trop « sobre », le potentiel acheteur aura peut-être un peu de mal à le trouver et ne voudra pas aller plus loin dans le funnel de vente. Attirez le chaland, donnez lui envie d’aller voir ce qu’il se passe une fois qu’il a cliqué sur « Ajouter au panier » !

Laisser un commentaire